25km au Festi-Trail de Poupet

By
Updated: mai 28, 2019

Festi-Trail de Poupet version 26km. 500m de D+.
9 mois que je n’avais pas repris le départ d’un Trail. Et oui, le dernier, c’était l’utmb fin août !
De l’eau a coulé sous les ponts depuis. De la route, de la blessure…
Mais QUEL PLAISIR que de courir sur les chemins avec un dossard !
Bon, normalement, la veille, j’avais 2x12km sur piste à faire, mais avec l’imprévu des travaux effectués sur la piste, je suis allé sur mon anneau de 1km pour faire cette séance, même si l’esprit s’en est trouvé différent.
Du coup, je n’ai fait que 1 x 12km. 3’40 » de moyenne au km. Mais j’ai préféré arrêter et m’orienter vers du plaisir avec le 26km du festi trail du lendemain.
Bon, ça va peut être pas faire plaisir à coach Trail Coaching par contre… 😅😕

Lendemain 8h à Saint Malo du Bois, je récupère un dossard dans la bonne humeur et j’y rencontre David. Une belle ambiance.
J’y accompagne Céline et son père, pour la même course.

A 8h30, début d’un petit échauffement pour reconnaître les deux derniers kilomètres.

9h, encadrés par les feux de bungal, le départ est lancé.
Je pars tranquille les premiers mètres mais je prends vite mon allure, au train, sans pour autant aller trop vite.

Au bout d’1,5km, je quitte la route pour m’engager sur le chemin et en profite pour me retourner. Je dois avoir 200m d’avance.
Un bilan s’impose, je vais pouvoir gérer ma course et faire une belle sortie au train.

Direction Saint Laurent sur Sèvre. Un beu tracé sur lequel je prends beaucoup de plaisir. Et je me rends à nouveau compte que les sentiers sont largement moins traumatisants que le bitume !

Je suis parti léger, à vrai dire juste avec 4 gels MELTONIC dans la poche de mon cuissard. Mais je n’y toucherais même pas.
J’ai chaussé mes toutes nouvelles Salomon Sense Ride 2 grace a Cap Outdoor Nantes.

Le tracé a du demander pas mal de travail, nous cheminons par tous les sentiers imaginables.
Après avoir croisés quelques VTT et virevolté sur les sentiers, j’arrive au premier ravitaillement juste après avoir doublé les premiers coureurs du 42km.
Je jette un œil sur les tables alléchantes, mais poursuis mon chemin.
Les coteaux de Saint Laurent ne nous épargnent pas et le dénivelé s’accumule vite. Quant au tracé, toujours aussi sympa avec les descentes raides, les marches en pierre ou la rampe oü je m’accroche à l’arbre pour ne pas me retrouver sur les fesses.
Je relance sur le plat, je monte au train, j’essaye d’allonger en descente et en aisance, tout se déroule bien et je grignote les coureurs du 42km les uns après les autres. Il en reste une dizaine devant me dit on.
La seconde partie est plus en campagne mais tout aussi sélective, voir plus que la première !
De longues montées, quelques passages de boues bien grasses, et en final, deux passages dans le ruisseau bien sympa !
Je double David, alors 4eme du 42km, et l’encourage. Il me dit décliner… Je lui réponds que les autres ne sont jamais mieux et qu’il ne faut rien lâcher jusqu’à l’arrivée.
… Au final il terminera… 1er!
Je double bientôt les deux et troisième, puis encore un peu plus loin le leader, Jérôme, juste avant le second ravitaillement du 21km. Nous échangeons quelques mots qui nous suffisent … Pour faire un tout droit ! Seul depuis le début, cette distraction nous coûte de rater une balise… 😕Juste quelques secondes de perdues mais un rappel pour rester vigilant, c’est ça aussi le Trail ! 
Je passe devant ce nouveau ravitaillement sans m’y arrêter, il ne reste plus que 4km et je n’en ressens pas le besoin. Je verrais à l’arrivée !
En fait, c’est 5km qu’il reste. Me voilà maintenant devant en tête du 26km et devant les coureurs du 42eme km. Mais je reviens maintenant sur la queue des coureurs du 10km.
Cette fin de course me rappelle le Trail d’Erquy, avec un rappel de lande et de genêts. L’été approche ! Dailleurs le soleil nous réchauffe depuis le début de la course et les conditions sont idéales pour courir. Du bonheur !
Le final approche, deux immersions dans le ruisseau pour passer au dessous d’un pont, ce qui permet de nettoyer les chaussures imprégnées de boue.le final à travers champs et en montée est usant mais tout en continuant à doubler.
Et voilà l’entrée dans Saint Malo du Bois. 
Les petits fanions toujours la pour indiquer le tracé et les nombreux affichages d’encouragements uniques et cousus main me font bien rire.
Les derniers encouragements des bénévoles nous poussent jusqu’à l’arrivée.
Un dernier virage pour rentrer dans le gymnase et la dernière ligne droite sur tapis rouge…
2h00’19 » by TimePulse et vainqueur avec une dizaine de minutes d’avance au final.
Une belle course dans un beu décor et un réel plaisir de retrouver les sentiers et un coin que je ne connaissais pas mais parfait comme terrain de jeu de trail !

Et le grand plaisir de rencontrer Benoît Mary qui de son côté à bouclé son 42km 🐝🐝

Céline de son côté termine une belle course en 2h55 quant à son père, c’est avec plus de difficulté qu’il termine, mais il l’a fait, et c’est bien là le principal !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *